°~ La Guerre des Clans Power ~°


 
AccueilBienvenueCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De Retour Parmi les Ingrats ⎥ Pirate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Chatte Errante

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19

Feuille du chat
Mentor/apprenti::
Famille::

MessageSujet: De Retour Parmi les Ingrats ⎥ Pirate   Mar 6 Nov - 21:45

Affaiblie, en boitant, Lueur Obscure avançait. Sa dignité en avait pris un sérieux coup. Battue par Museau Obscur, une guerrière inexpérimentée. La honte. En plus, la petite peste allait surement aller raconter tout ça à son clan d’imbéciles, et elle sera la risée de toute la forêt. Elle soupira. Une grande plaie sanguinolente la faisait énormément souffrir sur son épaule. Gémissant de temps en temps de douleur, la chatte blessée se dirigea inconsciemment vers la Cabane à couper le bois. Elle n’y rentra cependant pas. Pourquoi ? Mystère absolu. Elle se contenta de s’adosser à ces planches à semi pourries, pour jeter un œil à ses blessures. Son épaule s’était remise à saigner abondamment. Dégouté par le gout et la puanteur infâme du sang, elle entreprit de nettoyer sa plaie.
– AAAÏÏÏÏEEEEE !!!

Là, elle n’avait pas pu s’en empêcher. Le seul truc bien chez ces clans, c’est qu’ils avaient des guérisseurs. En ce moment-même, Lueur Obscure aurait donné n’importe quoi pour avoir des soins. Des blessures douloureuses, elle en avait reçues. Mais là, de toute sa vie, elle jurerait que c’était la pire. Tellement obnubilée par sa douleur, elle n’avait pas remarqué qu’un chat ce fût rapproché. Un chat qu’elle connaissait bien. Si bien. En effet, elle avait été sa compagne pendant plus de 7 lunes. De façon officielle du moins. Elle lui avait même fait 5 chatons. Et pourtant, il n’était pas difficile à voir. Tellement imposant. C’était Pirate. Ça sentait mauvais pour la chatte errante blessée. Depuis qu’elle l’avait quitté, il ne voulait qu’une chose, la vengeance. C’était évident. Apeurée, elle se leva malgré la douleur intense qui lançait dans son épaule. Elle savait parfaitement qu’elle ne tiendrait pas bien longtemps dans un combat face à Pirate, surtout en étant blessée. Déjà en étant au meilleur de sa forme elle ne s’y serait pas risquée alors là. Pour la première fois de sa vie, elle ferait tout son possible pour ne pas combattre. Elle ne tenait pas vraiment à être réduite en charpie par son ex-compagnon. D’une voix qu’elle voulait la plus neutre possible, elle miaula d’une voix forte :
-Pi-Pirate … Je ne suis que de passage … Je m’en vais …

Pas très convaincant me direz-vous ? Oui, même Lueur Obscure s’en était rendue compte. Si son ex l’écoutait et passait son chemin, ça relèverait du miracle. Sans rien ajouter de plus, l’errante partit dans le sens opposé du matou tigré, en essayant de ne pas boiter. Il fallait donc qu’elle pose sa patte au sol, et elle en était pratiquement incapable. Mais si elle voulait avoir une chance de s’en sortir « indemne », il fallait faire ce petit sacrifice. Prenant toute sa douleur sur elle, elle marchait le plus vite possible, pour ne pas avoir ce grand danger dans son dos. Mais elle fut obligée de s’arrêter –et ainsi donner du répit à son épaule-, quand la voix puissante du mâle qui fut son compagnon retentit derrière elle.

_________________
● The Darkness ●



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chat Errant

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 21
Localisation : Quelque part, comme tout le monde.

MessageSujet: Re: De Retour Parmi les Ingrats ⎥ Pirate   Mer 5 Déc - 13:38

Le soleil se lève doucement sur la tranquille et calme forêt de Cerfblanc. Mais alors que ses joyeux rayons se mettent à investir tout les coins encore ombragés, une tâche noire se promène encore dans les fourrés. Il s’agit d’un animal, certes, mais pas n’importe lequel. Il est connu dans toute la forêt et y inspire terreur, angoisse… Il rend les mères stériles et fait peur aux petits chatons, j’ai nommé… Pirate ! Il s’agit d’un grand chat tout de muscle ciselé qui fait au moins la taille d’un renard bien portant qui vient tout juste de s’enfiler un lapin. Car bien qu’il ne soit pas un renard, c’est le cas de notre cher Pirate. Comme je viens de vous le dire il est plutôt bien portant, ne manque pas de nourriture, chasse sans aucun souci, et a une musculature que beaucoup lui envient. Sa fourrure est marron rayée, elle est très épaisse et accentue encore cette impression de force, aussi bien physique que morale, qui se dégage du grand matou. En effet il n’a pas l’air d’être un tendre, pour la simple et bonne raison qu’il n’en est pas un.

Mais revenons à nos moutons, après ce bref portrait de ce qui aurait pu devenir le pire des dictateurs jamais connu, passons à ce qu’il est entrain de faire. Il a fini son petit déjeuné il y a peu et marche sans trop savoir où il va. Jadis chef du clan du sang, pour reprendre le flambeau de ce qui était et demeure son modèle j’ai nommé le grand Fléau, il n’est désormais plus qu’un simple errant. Il avait une famille, qu’il n’aimait pas mais il en avait une. Peut être la cherche-t-il, c’est vrai, mais pas pour des retrouvailles émouvantes aux larmes comme on pourrait s’y attendre. Si il retrouve Lueur Obscure, sa « bien aimée » ce n’est pas l’embrasser qu’il fera en premier. Il n’a qu’une envie : s’en débarrasser. Elle a déjà donné naissance à quatre chatons bien portants qui pourront reprendre le flambeau de Pirate si ce dernier le désirait, il n’avait plus besoin de celle qui fut autrefois sa femelle personnelle. En plus elle l’avait trahie, elle avait fricotée avec le dénommé Œil Sanglant jusqu’à peut être même avoir des petits avec lui ! Elle ne devait plus vivre, une chatte trop influençable qui de surcroit connait tout les secrets de Pirate, le grand et le méchant, n’a pas le droit d’être.

Mais alors qu’il marchait perdu dans ses pensées de conquête de la forêt, une odeur familière vint chatouiller ses narines. Celle du sang. Mais pas n’importe quel sang ! Celui de sa chère et tendre compagne, Lueur Obscure. Ainsi elle était revenue le voir ? Quelle adorable attention. Ou peut être en avait-elle juste marre de souffrir ? Oui, ce devait être ça vu comment l’odeur du liquide rougeâtre dominait l’odeur féline de la femelle. Le grand mâle se déplaçait la truffe au vent pour ne pas perdre la trace de celle qu’il avait fait semblant d’aimer. Il finit d’ailleurs par la retrouver. Trop occupé à lécher ses plaies elle ne remarqua même pas la présence de son ancien compagnon. Ce n’est que lorsqu’il se décida à se rapprocher qu’elle releva la tête, lança la voix forte :

-Pi-Pirate … Je ne suis que de passage … Je m’en vais …

Oh, ainsi elle n’était que de passage ? Se rendait-elle compte qu’il s’agissait peut être là de sa dernière excursion ? Enfin, de l’avant dernier si l’ont compte le voyage pour l’au-delà. Pirate, sans dire un mot, sourit. Mais ce n’était pas un sourire de méchant, c’était un sourire noble et sincère. Etait-ce là un mensonge ? Une comédie de la part du chat le plus sanguinaire de la forêt ? Peut être. Personne ne sait vraiment ce qui se passe dans la tête d’un félin pareil. Il lança, alors que sa femelle était désormais derrière lui :

« C’est regrettable. Mais tu vas mourir, Lueur Obscure. Ici et maintenant. »

Il se jeta alors sur elle, toutes griffes sorties et les crocs découverts, tentant de la plaquer au sol pour lui déchiqueter la gorge, lui susurrant qu’elle en savait trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chatte Errante

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19

Feuille du chat
Mentor/apprenti::
Famille::

MessageSujet: Re: De Retour Parmi les Ingrats ⎥ Pirate   Mar 11 Déc - 19:01

Lueur Obscure s’immobilisa avant que son ex-compagnon ne miaule. Elle s’était rendue compte que tous ces efforts étaient voués à être un échec immense. Elle allait souffrir. C’est sûr. Et si elle mourrait là, déjà souffrante de sa précédente bataille ? Elle secoua d’un mouvement imperceptible la tête, immédiatement arrêtée par sa douleur à l’épaule. Elle voulait continuer de tenter à soigner sa plaie, à la lécher jusqu’à ce qu’elle soit propre, mais avec Pirate derrière, ce n’était pas très intelligent. Mais elle voulait se battre. Se battre pour sauver sa vie, même si les chances étaient extrêmement minces. En réprimant un grognement sourd de douleur, elle se retourna, afin de faire face à l’errant. Juste à temps avant de voir une tornade de fourrure brune tigrée foncer sur elle en lâchant tout d’abord ces mots :
C’est regrettable. Mais tu vas mourir, Lueur Obscure. Ici et maintenant.

Puis une énorme masse tout en muscle s’abattit sur elle. La pauvre femelle noire en eut le souffle coupé, en plus de sa large plaie sur l’épaule qui s’était remise à saigner abondamment. Pirate tentait de la mordre à la nuque, profitant qu’elle soit sur le dos, en susurrant entre deux coups de dents que Lueur Obscure en savait trop et qu’elle devait mourir. Elle, essayait de parer à coup de crocs les attaques de son ex-compagnon. Il fallait qu’elle se redresse. À ce rythme là, elle ne tiendrait pas bien longtemps. Si ce n’est pas par une dent dans le cou, elle mourra étouffée par la masse importante du matou. Dans un geste un peu désespéré, elle donna un puissant –du moins, dans ses maigres forces, c’était le coup du siècle !- coup de pattes arrière dans le bas-ventre de Pirate et profita de sa douleur pour se remettre sur ses pattes. Elle mit son épaule meurtrie à l’opposé de l’emprise possible des griffes acérées du solitaire pour éviter de se faire charcuter –ce serait préférable ! Elle feula enfin, reprenant rapidement son souffle :

-Peut-être bien, mais je compte pas me laisser faire mon matou ! Si tu veux me tuer, faudra le mériter !


Sans attendre que l’autre percute ce qu’elle venait de dire, elle s’élança vers lui. Ce n’était peut-être pas bien malin, mais quitte à mourir, autant faire le plus de dégâts possible non ? Avec son épaule qui pissait le sang, elle bondit le plus haut possible pour atterrir de l’autre coté sans se prendre une griffe dans la poire. Jusque là ça va. Maintenant, il faut attaquer pour de bon. Le premier réflexe qu’elle eut fut de bondir toutes griffes dehors, de saisir le gros chat par la peau du cou et de griffer comme une folle ses flans, en ignorant la douleur intense qui émanait de sa patte.

_________________
● The Darkness ●



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chat Errant

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 21
Localisation : Quelque part, comme tout le monde.

MessageSujet: Re: De Retour Parmi les Ingrats ⎥ Pirate   Mer 2 Jan - 11:43

Pirate écrasait celle qui fut jadis sa compagne de toute sa masse. Il profitait de son imposante stature tout en évitant les coups de crocs que tentait de lui infliger la femelle. En effet le matou brun savait très bien que même sans lui planter ses crocs dans le cou il pourrait la tuer. Comment ? Comme ça, juste en restant debout sur elle. Car même si le plus gros de son poids était constitué de muscles il n’en demeurait pas moins plus lourd que ces chétifs chats de clan. Lueur Obscure semblait avoir comprit, elle aussi, que si elle restait plus longtemps sous le félin brun elle n’en ressortirait pas vivante. Tentant vainement d’essayer de parer les attaques de Pirate elle finit par donner un coup de pattes arrières dans le bas ventre de l’imposant félin. Ce dernier, n’ayant même pas envisagé qu’elle pourrait encore se défendre, en eut le souffle coupé et dû reculer. Un grondement sourd monta dans la gorge du félin.

Pirate se redressa après quelques instants, toute sa fierté et sa vantardise de côté. Elle n’était pas n’importe qui, le félin brun ne pouvait pas prendre une telle chatte à la légère. Elle s’était elle aussi remise sur patte et avait soigneusement éloignée son épaule meurtrie. Pirate compris alors qu’un bon coup bien placé dans cette vilaine plaie immobiliserait sans doute la femelle encre. Mais alors qu’il mettait au point une stratégie pour la tuer le plus vite possible un feulement essoufflé lui parvint de sa partenaire :

-Peut-être bien, mais je compte pas me laisser faire mon matou ! Si tu veux me tuer, faudra le mériter !

Le mériter ? Pirate avait tout droit sur cette femelle, elle lui appartenait et elle lui appartient toujours ! Il avait droit de vie et de mort sur cette chose qui jadis l’avait fidèlement servie ! Mais alors que diverses pensées fusaient dans l’esprit du sanguinaire sa femelle se jeta sur lui sans crier gare. Pirate ne s’attendait pas à ce qu’elle lui fonce dessus sans réfléchir car ce n’était pas dans les habitudes de la femelle noire. Mais se fier aux habitudes dont il se souvenait à peine était stupide, il venait tout juste de le comprendre.

Son épaule saignait abondamment mais là où l’odeur aurait fait tourner la tête à d’autre, Pirate ne s’en trouvait que plus excité. L’odeur du sang l’enivrait, lui donner plus de force. Etrange ? Non, normal. La femelle sauta du plus haut qu’elle pu et atterrit derrière l’imposant matou et bondit sur ce dernier toutes griffes dehors. Pirate fut prit de court et n’eut que le temps de se retourner avant d’encaisser Lueur Obscure dans la tronche. Elle le saisit par la peau du cou et commença à lui griffer furieusement les flans. Un cri de douleur sorti tel un grondement rauque de la gorge de Pirate. S’n suivit un feulement de rage qui venait sans doute de faire fuir les trois quart des animaux de la zone, chats de clans y compris.

Un lueur enragée prit place dans les yeux du félidé, il se rua de toutes ses forces pour faire basculer la femelle et baissa la tête pour qu’elle lâche son cou. Une fois la noiraude à terre le matou brun fit volte face et, ne laissant guère le temps à la femelle de respirer, donna un grand coup de griffe dans son épaule blessé. Il enchaîna avec un coup de boule pour l’assommer et la cloua à terre grâce à son poids.

« Alors, tu penses que je mérite ? »

Lança le gros matou, un sourire carnassier aux coins des babines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chatte Errante

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19

Feuille du chat
Mentor/apprenti::
Famille::

MessageSujet: Re: De Retour Parmi les Ingrats ⎥ Pirate   Dim 13 Jan - 18:39



Lueur Obscure avait attaqué Pirate sans que celui-ci ne s’en doute. Elle était satisfaite d’elle. Mais elle souffrait atrocement. Peut-être même plus que le matou qui se faisait lacéré sauvagement les flans. Elle saignait beaucoup, elle s’affaiblissait. À ce train là, elle n’irait pas bien loin. Mais elle ne s’en irait pas de cette Terre avant d’avoir fait le plus de dégâts possibles sur ce cher Pirate. Car oui, cette bataille était perdue d’avance. Elle n’est pas idiote. Un combat singulier contre son ex-compagnon, même en étant en parfaite santé n’était pas conseillé. Alors avec un point très sensible et en étant très affaiblie, c’était une mission suicide. Le dernier combat de sa vie. Et elle tenait bien à ce qu’elle soit telle un ouragan, arrachant tout à son passage. Tuant tout à son passage.
Pirate hurla et un feulement menaçant gronda dans certainement une bonne partie de la Forêt de Cerfblanc. Il remua de plus, voulant faire tomber la noiraude qui était décidément bien accrochée. Les crocs toujours plantés fermement dans la peau du cou de son ennemi mortel, elle comptait bien ne pas le lâcher. Mais quand le matou aux yeux reptiliens s’arrêta brusquement de courir dans tous les sens et qu’il baissa la tête, Lueur Obscure ne put faire autrement que de tomber en avant dans une chute et grognement sourds. Sa blessure saigna de plus belle. N’ayant eu le temps ni de se relever et encore moins de reprendre son souffle, elle ne put non plus éviter les griffes acérées et tranchantes de son adversaire qui s’approchaient dangereusement de sa plaie à l’épaule.

Alors, tu penses que je mérite ?

Pendant quelques secondes, Lueur Obscure fut dans l’incapacité la plus totale de faire quoi que ce soit, de penser quoi que ce soit, ou de penser quoi que ce soit. Comme si quelqu’un lui avait ôté toute vie pour la lui rendre quelques secondes après. Et ce retour brutal lui a fait découvrir une douleur abominable, bien plus forte que n’importe quelle qu’elle ait déjà vécu jusque là.
Elle pouvait à peine respirer. Son cœur battait furieusement à ses oreilles. Ses yeux luttaient pour se maintenir ouverts et n’y voyaient de toute façon pas grand chose. La seule chose qu’elle pouvait distinguer sans aucun effort, c’était bien l’odeur du sang. De son sang. Sa vision s’éclaircit et tout lui revint en mémoire. Elle était allongée sur le flan, écrasée par Pirate qui, peu auparavant lui avait entaillé encore plus profondément l’épaule et l’avait immobilisée comme il le faisait en cet instant. Son visage de jais avait des reflets rouges. Autour et sous elle s’étendait de plus en plus rapidement un bain de sang et sa tête et visage baignaient dedans. Elle sentait ses forces la quitter au fur et à mesure qu’elle se vidait de son sang. Elle n’en avait plus pour beaucoup de temps. Trop faible pour se libérer, pas assez forte pour lutter plus longtemps, l’appel des ancêtres bourdonnait déjà à ses oreilles. Elle voulait faire ce qu’elle tenait à faire avant de mourir. Quelques points à … éclaircir nous allons dire. Elle prit une voix faible, douloureuse et sincère, alors que les trois étaient beaucoup moins réels qu’elle ne le laissait paraître :
-Pirate … Je … Je t’aime … Encore … Depuis toujours ...

Hihihi ! Pas sérieux vous dites ? Pas digne du comportement d’une mourante ? Evidemment que ce n’est pas le comportement d’une mourante ! Mais si vous voyiez la mine du grand et puissant Pirate. Je vous promets que ça vaut le détour ! Et oui ! Même aux portes de la mort, Lueur Obscure continuera toujours de dire n’importe quoi et surtout d’embêter le monde ! Elle était assez fière de son coup bien qu’elle fasse transparaitre une sincérité rare dans ses prunelles qui perdait encore et toujours de la brillance. La brillance, le reflet qui caractérise les vivants. Bon, le Pirate a assez macéré dans son jus, il est temps de lui dire les 4 vérités avant que Lueur Obscure soit incapable de tenir des paroles cohérentes.
-Mais non, espèce de canard à quatre pattes !! Et figure-toi que je ne t’ai jamais aimé, jamais craint, comme personne dans cette forêt ! Je suis restée avec toi pour contrôler la forêt ! Tu n’as pas été capable de la contrôler non plus s’pèce d’incap- …..

Elle ne termina jamais sa phrase. Pirate été passé à l’action. Il grogna et, les crocs dévoilés, les enfonça dans la gorge à la merci du matou. Un cri déchirant quoiqu’étouffé retentit autour d’eux. Dans les maigres dernières forces qu’il lui restait, Lueur Obscure tenta de griffer le visage de son meurtrier. Puis elle s’éteint. Ses yeux se fermèrent. Sa respiration diminua puis cessa. Son sang ne coulait plus. Elle était morte.


Lueur Obscure marchait, dans un endroit qui lui était inconnu. Une forêt, des arbres si grands qu’on n’en voyait pas la fin. Un brouillard étouffant et dense, empêchant quiconque de voir à plus de quelques mètres. D’ailleurs, aucune âme, aussi sombre soit-elle, n’était en vue. Lueur Obscure sourit. Elle était dans la Forêt Sombre, le lieu de séjour de tous les chats infâmes, meurtriers.
Elle voyait la Terre qu’elle venait tout juste de quitter, la Forêt de Cerfblanc. Elle voyait son cher Pirate, à la Cabane à couper le bois, contemplant avec satisfaction le corps sans vie de Lueur Obscure. Autour des deux félins, une marre de sang nauséabonde s’écoulait du corps de la femelle décédée. Elle constatait à présent et pour la première fois à quel point elle avait blessé Pirate. Son visage était lacéré de coups de griffes et ses flans l’étaient au moins du triple. Lueur Obscure sourit. Non, elle n’était pas triste d’avoir perdu ce combat échoué d’avance. Non, elle ne regrettait pas le monde des vivants. Oui, une autre vie commençait là. Une autre vie. Puisse t’elle être aussi palpitante que la première. Lueur Obscure était satisfaite. Un léger murmure se fit entendre dans le lieu sans étoiles quand la femelle noire continua son chemin à travers l’épais brouillard.
« À bientôt partenaire. »






_________________
● The Darkness ●



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chat Errant

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 21
Localisation : Quelque part, comme tout le monde.

MessageSujet: Re: De Retour Parmi les Ingrats ⎥ Pirate   Lun 14 Jan - 19:36

On eut dit, pendant quelques instants, que l’âme de la femelle encre s’était échappée de son corps. Peut être était-ce là le coup de tête que venait de lui asséner Pirate ? Personne n’aurait pu le dire. Lors de son retour elle semblait souffrir plus qu’elle n’avait jamais souffert. Elle respirait à peine. C’était une respiration saccadée, une respiration de morte. Elle était finie. Et pourtant il n’y avait rien dans le regard de son meurtrier. Il la regardait comme une regarde une fleur qui flétrie. Une fleur belle qui perd tout d’un coup sa beauté et sa fraîcheur. Elle était pourtant plus tout jeune, Lueur Obscure, mais dans les yeux de Pirate semblait transparaître… De la pitié. Peut être même un peu d’amour. C’était plutôt étrange de la part de ‘imposant félin, avide de territoire, de conquête, de guerre et surtout de sang. Au final ce n’était jamais réellement l’avidité ou le pouvoir qui avait poussé Pirate à désirer la forêt. Il la voulait pour deux choses. Tout d’abord pour assouvir sa vengeance. Félidae avait disparu dans la forêt, il la brûlerait si c’était nécessaire pour retrouver ce félin sable. La deuxième chose c’était le sang, la guerre. Il voulait liguer les clans les uns contre les autres, les attaquer en se faisant passer pour des chats d’autre clan… Il voulait le chaos, le désespoir et la souffrance.

D’un certain côté il avait obtenu ce qu’il voulait, il savait pertinemment que le clan de l’ombre et celui de la rivière se battait, ou même se battrait. Il ne savait pas quand mais cette bataille aurait lieu. Et cette Lueur Obscure qui ne tenait même plus sur ses quatre pattes ! Elle baignait dans son propre sang. Et un peu celui de Pirate. Il avait de nombreuses égratignures, l’une d’elle était plutôt profonde mais à part ça rien de grave. Il observait la femelle de haut. Il la tenait fermement. Elle était prisonnière sous les pattes de l’imposant félin brun rayé. Allongée, écrasée, immobilisé. Voilà comment se trouvait cette femelle jadis si forte et imposante, au côté de son cher et tendre. L’odeur du sang qui enivrait tant Pirate d’ordinaire semblait presque le prendre à la gorge. Une expression de dégoût prit place sur son visage. Il avait sous lui un insecte baignant dans ce liquide poisseux qui ne devrait pas être à l’extérieur mais à l’intérieur de son corps. Elle était faible. Sans force. Et c’était là sa femelle. Elle lança d’ailleurs, la voix faible :

-Pirate … Je … Je t’aime … Encore … Depuis toujours ...

Je sais ce que vous vous dites. Eh bien je peux clairement le lire dans les yeux de Pirate : WHAT THE FUCK ? Ainsi elle l’aimait ? Le félin en resta quelques instants abasourdi. Ses oreilles s’agitèrent ensuite et il prit un air totalement différent. Presque doux et compatissant. Mais qu’arrivait-il à notre sanguinaire préféré ? C’était-il éprit de cette ombreuse déchue ? Non. Ce n’était pas possible. Tout simplement pas. Elle était sa chose et rien d’autre, tout simplement sa chose !! Et pourtant dans les prunelles de la femelle encre que la mort ternissait, on eut dit de l’amour sincère. Mais ce n’était pas possible. Tout simplement pas. Elle reprit bien assez vite, confortement l’imposant mâle dans ses théories et hypothèses :

-Mais non, espèce de canard à quatre pattes !! Et figure-toi que je ne t’ai jamais aimé, jamais craint, comme personne dans cette forêt ! Je suis restée avec toi pour contrôler la forêt ! Tu n’as pas été capable de la contrôler non plus s’pèce d’incap- …..

Canard à quatre pattes ? Ainsi elle ne l’avait jamais craint ? Eh bien elle allait comprendre, maintenant tout de suite, qu’elle aurait peut être dû. Grognant, voir feulant, Pirate décida de mettre fin à la souffrance de « sa » femelle. Elle ne terminera jamais sa phrase pour la simple et bonne raison qu’elle aura rendu son dernier soupire avant. Le matou brun plongea ses crocs tout dévoilés dans la gorge découverte de Lueur Obscure. Un cri déchirant s’ensuivit. C’était le cri de toute une vie, une vie qui prenait fin maintenant. La femelle n’était pourtant pas décidé à se laisser tomber dans le repos éternel, elle tenta une dernière action contre son meurtrier : le griffer au visage. Et elle réussit cette action.

Le noir. Total et ce depuis un bon moment. Le grand mâle brun savait pourtant qu’il n’avait pas fermé les yeux. Il sentait encore les diverses flagrances de la forêt mais ne distinguait plus rien de cette dernière. Tâtant de la patte devant lui cette dernière s’enfonça dans l’abdomen de sa compagne récemment décédée. Elle était morte et l’odeur du sang, aussi bien celui de Pirate que de Lueur Obscure emplissait ce lieu dit de la cabane à couper du bois. Pirate avait le corps lacéré de toute part. Il leva la tête et sourit, même si il ne voyait rien :

« Après avoir contemplé la plus belle créature de ces bois, tu m’as empêché de te voir t’éteindre. Que de cruauté, ma chère et tendre. A bientôt, partenaire. »

Lança –t-il avant de s’éloigner en titubant. Un aveugle de plus pour la forêt ? Non. Il continua sa route, se fiant à son odorat. Continua, continua. Il arriva finalement près de la ville. Sa chère et tendre ville. Observant le port, néanmoins sans le voir, où il était né et avait grandit, il s’approcha. S’approcha. Puis tomba. L’eau était froide, voir glacée et ses plaie le piquaient de partout. Ce choc chaud/froid lui fit perdre connaissance. Songeant à ces ancêtres auxquels il n’avait jamais cru il murmura, avant de tomber inconscient :

« Attends moi, j’arrive te retrouver… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chatte Errante

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19

Feuille du chat
Mentor/apprenti::
Famille::

MessageSujet: Re: De Retour Parmi les Ingrats ⎥ Pirate   Mer 16 Jan - 19:16


Pendant que Lueur Obscure s’éloignait à travers les buissons, un bruit l’interpela peut après qu’elle eut repris sa marche dans les territoires des mauvais. Une voix, celle de Pirate. Elle vint à remarquer quelque chose qu’elle n’avait pas vu jusque là. Elle regarda immédiatement la scène, en bas. Son ex-compagnon était devenu aveugle. Des derniers coups de griffes paniqués de Lueur Obscure avant qu’elle ne pousse son dernier soupir. Jamais elle n’aurait voulu le rendre infirme, maintenant elle s’en rendait compte. Et maintenant que seule son âme vivait, elle comprenait aussi qu’elle avait était cruelle envers lui. Dans la Forêt Sombre, elle voyait que Pirate l’avait un peu cru. Elle voyait à présent l’air compatissant qu’il avait adopté juste après que la noiraude n’ait dit son mensonge. Elle regrettait maintenant amèrement d’avoir blessé l’imposant félin. Lueur Obscure, avoir des regrets ? Oui, c’est incroyable hein ! De son vivant on aurait même dit qu’elle était dénuée de cœur et de sentiments. Mais la vie après la mort change les chats. Euh … Ouais, non, pas vraiment. Et puis c’est n’importe quoi cette phrase !
Bref, revenons à la parole qui a fait tilté notre errante décédée. Pirate, les yeux aveugles, semblaient pourtant bel et bien regarder sa femelle fraichement tuée, miaula d’une voix étrangement calme voire même douce, un sourire presque paisible aux babines :
Après avoir contemplé la plus belle créature de ces bois, tu m’as empêché de te voir t’éteindre. Que de cruauté, ma chère et tendre. A bientôt, partenaire.

Lueur Obscure le regarda s’éloigner clopin-clopant, boitant et à l’aveuglette avec la gorge nouée. Elle ne savait plus du tout que penser de la situation, et par conséquent, de Pirate. Il l’avait appelée sa « chère et tendre », « la plus belle créature de ces bois ». Etait-ce là le comportement de quelqu’un récemment aveuglé envers le coupable de ce crime ? Bien sûr que non ! N’importe qui dans son cas réagirait autrement ! Alors la question qui commençait à obstiner l’esprit de la femelle noire était : « Mais pourquoi ? Pourquoi prenait-il les choses comme ça ? » Elle le suivait des yeux, il titubait vers un endroit qui fut autrefois près du camp du nouveau clan du Sang. Le Port. Lueur Obscure savait que Pirate tenait à cet endroit mais sans savoir pourquoi. Même un sentiment d’inquiétude parvint à naitre dans son cœur. Quelque chose avait changé en elle. Est-ce que de vrais sentiments avaient réussi à revenir en elle ? La femelle ferma les yeux un court instant. Son cerveau ne savait plus que penser.
Quand elle les rouvrit ce fut quand elle entendit la voix de son compagnon aveuglé, celle qu’elle connaissait si bien :
Attends moi, j’arrive te retrouver…

Elle voyait Pirate, étendu dans l’eau, visiblement inconscient. Il n’en avait plus pour bien longtemps. Au milieu des brouillards de la Forêt Sombre, Lueur Obscure ne pouvait s’empêcher de voir là une magnifique preuve d’amour. Il la rejoignait, il était en route pour la retrouver. À part de l’amour, qu’est-ce que ça pouvait être ? Une stratégie de vengeance ? La chatte noire déglutit. Venant de Pirate ce ne serait pas bien étonnant. Mais ils seront alors tous les deux morts … On peut mourir en étant déjà mort ? La féline de jais abandonna ses idées saugrenues quand un vent glacial vint lui ébouriffer les poils. Ses yeux aussi glacés que cet endroit se tournèrent vers l’origine de la tornade. Un immense sourire naquit sur ses babines. Elle bondit en quelques pas vers le vent qui s’était estompé et s’assit, en attendant que le nouveau venu s’approche lui aussi. Elle miaula d’une voix qui lui était étrangement sympathique et … accueillante ?
-Tu n’as pas perdu de temps ! Bienvenue parmi les ingrats, partenaire !

_________________
● The Darkness ●



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chat Errant

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 21
Localisation : Quelque part, comme tout le monde.

MessageSujet: Re: De Retour Parmi les Ingrats ⎥ Pirate   Mar 9 Avr - 10:15

Le noir complet. Pirate était tombé dans l’inconscience depuis de long instant. Il sentait l’eau lui lécher l’abdomen, signe qu’il était encore vivant. Mais peu à peu l’eau, si froide, l’anesthésia totalement. Il ne sentait plus rien, il ne savait plus où il était, ce qu’il faisait. Un dernier sourire étira les babine du presque mort. Il était né au port, même si son cœur était de pierre et ce depuis toujours, il était joyeux de mourir ici, dans les eaux qui l’avaient vu naitre et grandir. Devenir mauvais. Adorer Fléau, tuer son père… C’était sa vie le port, n’était-ce pas normal que ce soit sa mort également ?

Alors qu’il se laisser aller à ce drôle de flux de pensées, un noir encore plus intense sembla le gagner. Il avait l’impression de flotter mais plus dans l’eau, de s’éloigner de son corps. De n’être plus qu’une simple âme s’élevant dans les cieux. C’était agréable et désagréable en même temps. L’imposant matou tenta de grogner mai n’en eut pas la force. Il se laissa donc transporter vers il ne savait pas où.

De longs instants avaient du s’écouler avant que le matou brun n’ouvre ses prunelles. Ce fut là son premier choc : il y voyait. Mais pourtant sa compagne l’avait rendu aveugle avant de mourir, il en était sur ! Il ne portait plus non plus de blessures apparentes. L’odeur du sang avait quitté l’air. Il fronça le museau, mais où avait-il bien pu atterrir ? De grand arbre l’entourait. Le jour ne semblait pas exister dans cet endroit. La joie non plus. Le brouillard avait élu domicile en ces lieux et cachait une grande partie du terrain. L’herbe était froide, comme tout le reste du paysage. Seule une voix chaude vint briser cette ambiance de prison post mortuaire :

-Tu n’as pas perdu de temps ! Bienvenue parmi les ingrats, partenaire !

Un sourire amusé étira les lèvres de l’imposant matou qui commença à avancer pour rejoindre celle qu’il connaissait bien et qu’il venait d’achever de ses propres pattes. Une fois à ses côtés il lui donna un coup de tête amical avant de renchérir :

« Tu auras préféré que je te fasse attendre cent lunes ? Je peux repartir si tu veux !

Continuant de sourire il ronronna. De bonheur ? Peut être. Il avait tellement changé. Peut être n’était ce pas plus mal. Il se sentit bien comme ça. Mieux que quand il jouait le mâle le plus fort de la forêt. Il se sentait libre et sans contraintes ici… Il voudrait y rester toute la vie.

[EN RETAAAARD XDDD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: De Retour Parmi les Ingrats ⎥ Pirate   

Revenir en haut Aller en bas
 

De Retour Parmi les Ingrats ⎥ Pirate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bon retour parmi nous ! [Jaden]
» Fêtons ton retour parmi nous, mon ami! [Sienna & Isaak]
» Nouvelle place de capitaine pirate disponible (le retour)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~ La Guerre des Clans Power ~° :: RPG :: Terres neutres :: Cabane à couper du bois-